L’émergence des influenceurs virtuels sur Instagram

07/09/2019

Ces trois dernières années, le monde du digital a été marqué par l’apparition d’un phénomène totalement inédit : les influenceurs virtuels. Ces personnages 3D sont devenus en quelques années de véritables influenceurs sur les réseaux.

Une tendance en plein essor

En 2016 apparaît pour la première fois sur Instagram un CGI (Computer-generated Imagery), un personnage virtuel à l’apparence ultra-réaliste prénommée Lil-Miquela. Cette image de synthèse a été conçue par l’agence Brud et a connu un succès tel que la start up a récolté près de 20 millions de dollars pour continuer à développer son avatar et à en créer de nouveaux.

Photo du compte Instagram de Lil-Miquela

Un an plus tard, « la première top-modèle numérique au monde », Shudu, lance son compte sur Instagram. Et c’est un succès immédiat : en seulement deux ans, la gynoïde (robot humanoïde à l’apparence féminine) rassemble 178K followers avec un taux d’engagement de 6,52%. Cette dernière est repérée par Rihanna et devient l’égérie de sa marque Fenty Beauty.

Cette tendance pour le CGI est une véritable opportunité pour les marques, permettant notamment aux maisons de luxe  de se moderniser et ainsi toucher un public plus jeune et plus connecté : Prada a, par exemple, fait appel à l’influenceuse Lil-Miquela pour son défilé à Milan.

En outre, ces personnages virtuels offrent un contrôle total aux annonceurs puisqu’ils ne sont pas réels et ne possèdent donc aucune émotion. Ils sont ainsi beaucoup plus faciles à gérer et ne peuvent pas être sujets à des polémiques ou des bad buzzs. Ils sont aussi plus économiques car ils peuvent être virtuellement présents dans n’importe quelle partie du globe et ne nécessitent donc aucun frais de transport.

Certaines marques se sont même entièrement emparées de ce phénomène en créant leurs propres influenceurs virtuels. C’est le cas de la maison Balmain qui a dévoilé en août 2018 sa « Balmain Army », trois personnages virtuels dont le top Shudu. Cependant, ce trio d’égérie a été plutôt mal reçu par les internautes, ce qui a obligé la marque à revenir vers des photos de mannequins plus traditionnels.

Photo du compte Instagram de Balmain

Un phénomène à double tranchant

Même si ces outils marketing ont été très bien reçus par de nombreux internautes, cette tendance peut disparaître tout aussi vite qu’elle est arrivée. En effet, selon une étude menée en 2018 par la plateforme Suzy, 59% des personnes interrogées conçoivent la substitution des influenceurs réels par des modèles virtuels comme négative.

En effet, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’authenticité des contenus postés sur les réseaux sociaux, et sont ainsi à la recherche d’avis honnêtes et réels. Pourquoi faire confiance à une figure créée de toutes pièces qui n’a jamais testé le produit ?

 

Sampleo allie l’authenticité de ses ambassadeurs avec l’expertise de sa marque

Chez Sampleo, nous avons bien compris l’importance du pouvoir de la recommandation. Nous considérons l’authenticité comme la clé de réussite de nos opérations de marketing d’influence. Nous laissons place à la créativité de nos ambassadeurs ainsi qu’à l’honnêteté de leurs avis sur les réseaux tout en les guidant pour permettre à nos clients d’être pleinement satisfaits.

Si vous êtes intéressé par le marketing d’influence ou vous souhaitez seulement en savoir plus, contactez-nous.